Actualités

Renforcer sa flexibilité en art-thérapie

Concept

La flexibilité est une fonction cognitive. Les fonctions cognitives sont les capacités de notre cerveau qui nous permettent d’être en interaction avec notre environnement : elles permettent de percevoir, de se concentrer, d’acquérir des connaissances, de raisonner, de s’adapter et d’interagir avec les autres.

La flexibilité mentale est l’habileté de pouvoir passer d’une action à une autre, d’une idée à une autre. C’est aussi la capacité de concevoir plusieurs possibilités pour résoudre un même problème, avoir plusieurs façons différentes pour faire des choses, penser en dehors des normes.
La flexibilité permet l’adaptabilité.

Il existe deux types de flexibilité en fonction de l’existence ou non d’une impasse : la flexibilité spontanée et la flexibilité dite réactive.

La flexibilité spontanée apparaît lorsque notre problème ressemble de part certains aspects à d’autres problèmes et nous allons alors tester différents chemins pour trouver la solution. Nous découvrons des nouveaux « chemins » pour résoudre notre problème mais nous gardons la même représentation de notre problème.

La flexibilité réactive apparaît lorsque la difficulté à résoudre le problème est bien visible car nous sommes dans une impasse. Nous avons une représentation claire du problème mais aucun chemin n’apporte de solution. Nous allons alors redéfinir le problème pour trouver une solution. Nous changeons notre représentation du problème en changeant de perspective et en apportant de nouvelles idées.

Quand quelque chose d’inattendu arrive, c‘est la flexibilité qui permet d’évaluer les différentes options (passer d’une idée à l’autre) et d’adapter les actions par rapport à une nouvelle planification.

Des notions sont importantes à comprendre :

  • Temporalité : nous n’avons pas tous les mêmes besoins de temps…
  • Stratégie : dans la résolution de problèmes ou face à un imprévu, la flexibilité permet d’envisager plusieurs solutions donc de construire des stratégies
  • Adaptation : dans la pensée ou dans l’action > permet de confronter et réévaluer la situation pour éviter l’échec

La créativité nous permet de fortifier et densifier la flexibilité en stimulant nos idées et nos expériences. L’Art est une des activités qui peut stimuler différents modes de pensée et d’action. La flexibilité se travaille !!!

En art-thérapie

La créativité permet de stimuler les processus cognitifs :Perception – Attention – Sensation.
Mémoire – Représentation – Langage.
Raisonnement – Catégorisation – Prise de décision – reconnaissance.

Apprendre à identifier, nommer et gérer ses émotions de manière socialement appropriée favorise le développement de ses fonctions exécutives, notamment la flexibilité.
Pour exprimer ses émotions : peinture, dessin, modelage (construction), théâtre…

Les jeux d’imitation, les jeux imaginaires et les jeux de rôle peuvent aussi stimuler la flexibilité.

Prendre conscience de ses forces et faiblesses : une meilleure connaissance de soi permet d’avancer et d’expérimenter > mieux se connaître, savoir comment réagir et trouver la meilleure solution pour s’adapter.

L’art-thérapie permet d’oser innover dans un espace d’expression sécure :

  • Encourager l’expérimentation d’activités nouvelles et stimulantes
  • Se surprendre et se laisser surprendre
  • Félicitez les prises de risques réfléchies
  • Faites ressortir les similitudes et les différences entre les situations déjà vécues et la nouvelle
  • Se rappeler des problèmes résolus > verbaliser le comment et le pourquoi de la réussite
  • Enseignez la souplesse cognitive d’une manière explicite et progressive

Conseils :  comment favoriser la flexibilité ?

Des situations de jeux, d’énigmes ou des activités créatives sont idéales pour renforcer votre flexibilité. Les activités de groupe vous permettent de vous décentrer et donc de changer plus facilement de représentation du problème ou d’accéder à des analogies de manière plus fluide

Vous pouvez aussi avoir recours des exercices :

  • Mindmap (carte mentale) de sa problématique en faisant des analogies par des images et des mots > vous pouvez intégrer du dessin ou des collages
  • Prendre une photo ou faire un dessin chaque jour en tentant d’exprimer votre « émotion du jour » > cela va favoriser votre imagination et votre créativité. Vous pouvez aussi le faire en collage ou en écriture…
  • Vous entraîner tout simplement à aller chercher des associations de mots puis d’idées variées. Le « Ping Pong de mots » est une bonne approche. Imaginez un mot, puis un autre en lien, etc., jusqu’à avoir une suite de mots, vous pouvez vous imposer des thèmes ou des règles, le faire individuellement ou à plusieurs…
  • Vous former à différents types de pensée et notamment la pensée associative et métaphorique > associer différents thèmes, images, couleurs sur des thèmes variés.

Apprendre à réagir, comprendre ses émotions, savourer l’instant sont des objectifs en art-thérapie qui vous permettront d’être plus flexible et donc de vous adapter plus facilement. Mieux se connaître permet de savoir aussi jusqu’où vous pouvez vous adapter sans forcer vos propres limites. La flexibilité se travaille donc en relevant des défis, en pratiquant des activités stimulantes qui vous apportent du plaisir. S’adapter c’est tout d’abord comprendre qui on est et comment on fonctionne.